Raw ou JPG, et pourquoi

Photographe sérieux vous avez maintenant le choix de « shooter » RAW ou JPG.  Tout de go, il est clair que le bon choix est RAW, donc ce n’est pas vraiment un choix.  Mais pourquoi faut-il photographier en RAW et non en JPG, qui est plus facile, et de manière immédiate semble donner de meilleures photos.

JPG:

  • Format compressé, générant des fichiers beaucoup plus petits.  La compression fait disparaître des détails, particulièrement dans les zones très sombres ou très claires.
  • Des interférences apparaissent à l’occasion sur les lignes de très haut contraste.  Exemple: un drapeau, les lignes ne sont pas parfaitement claires.
  • Photo est prête à être publiée sur internet, facebook, ou imprimée chez le laboratoire le plus près.
  • La photo est traitée par l’ordinateur de la caméra (maintenant très performant) afin de donner des couleurs généreuses et agréables.  Une balance des blancs automatique, une exposition et un contraste corrigée automatiquement.  Ainsi la photo « jpg » est très souvent immédiatement utilisable sans corrections, celles-ci ayant déjà été faite par la caméra.  C’est donc un excellent choix pour les photographes « tout automatique », pour les caméras « point and shoot », et les caméras de téléphone intelligent..  A tel point, que c’est souvent le « seul » choix.  Seules les caméra pour photographes « enthousiastes », semi-pro ou pro, offrent le mode « raw ».
  • C’est aussi le choix des photographes qui ne veulent faire aucun traitement, corrections, recadrage, eux même.  Ceux-ci impriment tel quel, ou envoient leur fichier tel quel au labo de développement, parfois utilisent le logiciel intégré à la borne de dépot des photos, pour faire un recadrage, et ajuster un peu.

RAW:

  • Le fichier raw est un un fichier brut qui contient l’information captée par le capteur de votre caméra, tel quel, entièrement, sans modifications.
  • Au fichier raw, est incorporé une liste des ajustements de votre caméra à ce moment.  (la liste EXIF de la JPG est moins complète).  Ainsi, votre logiciel de compression saura par exemple à quel valeur de balance des blancs votre caméra est ajustée, mais l’image raw n’en tient pas compte !  Que votre « white balance » soit à « jour / 5600K » ou « tungstene/2800K » ne change rien ! (ou presque, on verra plus loin)
  • Format non compressé, ou utilisant un format de compression sans perte (lossless compression).  Si votre caméra offre le choix, utilisez le mode compression lossless.  Les fichiers sont un peu plus petit, sans perte de qualité.  les fichiers sont beaucoup plus gros que les fichiers jpg.  20 à 30Mo en général, contre 2 à 8 pour un jpg.
  • Le fichier ne porte pas d’extension « .jpg », il porte plutôt une extension qui varie selon la marque de caméra.  Les fichiers Nikon sont des .NEF  (Negative file)
  • Le travail de correction de la photo ne se fait pas dans la caméra, il se fait dans votre ordinateur.  La photo enregistrée n’a aucune correction.

Le travail se fait dans l’ordinateur

Il faut donc toujours transférer les fichiers RAW dans un ordinateur équipé d’un logiciel de traitement de photo.  Il y en a plusieurs.   Il y en a un qui vous est fourni avec votre caméra.  Pour Nikon, c’est le logiciel NX-2.  Passons directement à un logiciel plus convivial et complet, j’utilise « Lightroom » de Adobe.  Il fait partie de la série « photographie » de Adobe, qui contient 3 logiciels.

Lightroom.  Logiciel de catalogage des photos.  Il permet de lire les fichiers RAW et de les « finir » en une photo prête à être imprimée.  Ce logiciel peut très bien etre utilisé seul, il permet un très grand nombre de manipulations.  Une fois la photo « finie », vous pouvez l’exporter en .jpg pour impression ou affichage sur le web.  Lightroom ne détruit jamais le fichier raw.  Il ne le modifie pas directement, il inscrit les modifications à faire (comme une recette) dans un fichier séparé.  Vous pouvez ainsi modifier des dizaines de fois la même photo et obtenir divers résultats.  C’est ce qu’on appelle un logiciel « non-destructeur ».

Photoshop.  Logiciel extrêmement complet de retouche et modifications de photos.  Il ne lit pas les fichiers raw directement.  Les fichiers sont ouverts précédemment dans lightroom, ou si vous n’utilisez pas lightroom, par le 3ème logiciel de la suite « camera raw« .  Une fois l’image raw ouverte, vous l’ajustez, la modifiez à votre gout, et la sauvegardez cette fois en .tif ou en .jpg si c’est pour partager sur internet.  Photoshop est un logiciel « destructeur », il modifie le fichier sur lequel on travaille.  Donc, on travaille toujours sur une copie, mais ca n’ajoute presque rien au travail à effectuer.

Mais tout cela prends du temps !

Oui…  Mais même en jpg, il faut bien vérifier les photos, trouver les meilleures, et les recadrer.  Alors pourquoi ne pas le faire sur un fichier qui permet plein de corrections (le fichier raw), et qui est d’une capacité exceptionnelle, au lieu d’un jpg, compressé.  Vous avez une caméra de $2000 et vous compressez pour obtenir une image qui se compare à un point & shoot à $169 !  Voyons donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *